Peter Columns

Les Fondationautes à la marche blanche pour Lola Daviet

Nous serons présents à la marche blanche en l’honneur de la fillette Lola Daviet, assassinée de manière épouvantable il y a quelques jours. Le plus important maintenant est de faire acte de présence, et de ne pas laisser ce meurtre odieux passer pour un simple fait-divers. Je viendrai jeudi, ainsi que plusieurs autres membres des fondationautes. Nous incitons chacun à faire de même. Nous ne viendrons pas avec l’idée en tête de promouvoir une remigration, ni de participer à une quelconque éruption de colère, car ce sera d’abord un moment de recueil. Le meurtre de cette fillette doit passer le[…]

Lire l'article

Les Possédés, l’exaltation idéologique et l’anti-remplacisme

J’ai lu il y a longtemps le livre Les Possédés de Dostoïevski. C’était vraiment un livre très long et ennuyeux et pourtant je n’avais pas pu m’empêcher d’aller au bout. Il m’est toujours resté dans un coin de la tête comme une énigme. Je sentais bien qu’il y avait quelque chose mais je n’arrivais pas à mettre le doigt dessus. Avec l’âge j’ai fini par comprendre. Chaque personnage est possédé par quelque chose, certes. Mais le plus intéressant est le personnage de Piotr Verkhovensky. C’est un révolutionnaire dans la Russie du XIXe siècle. Mais au fond, on comprend bien que[…]

Lire l'article

Lovecraft et le rêve d’exploration

Les Montagnes Hallucinées. Si vous n’avez jamais lu un texte de Lovecraft, je vous conseille le livre audio de cette nouvelle, réalisé par Lyre Audio. J’ai passé un bon moment à l’écouter et je me suis souvent retrouvé à bout de souffle quand se terminaient les descriptions cauchemardesques du récit. C’est un texte très avant-gardiste en ce qui concerne le genre de l’horreur. Ecrit en 1938, c’est un texte qui n’a rien à envier à The Thing de John Carpenter, qui s’en est d’ailleurs largement inspiré. Il y a quelque chose que j’adore chez Lovecraft. L’air d’une époque post-première guerre[…]

Lire l'article

Pourquoi Poutine a déjà perdu la guerre (Le Grand Continent)

Le 24 février 2022, au premier jour de l’offensive russe contre l’Ukraine, j’écrivais2 Il peut paraître présomptueux au premier jour d’une guerre d’en prédire l’issue, et contre-intuitif – ou optimiste – d’envisager que celle-ci ne soit pas favorable au plus puissant des deux belligérants. Il me semblait toutefois que ce dénouement s’imposait comme la conclusion logique du raisonnement suivant, en cinq étapes. Pourquoi Poutine a déjà perdu la guerre – Le Grand Continent

Lire l'article

[Martin Schongauer] La Russie, le soft-power, et l’intérêt de la repentance

Les événements en cours en Ukraine sont absurdes du point de vue d’un identitaire européaniste, qui voit non seulement le sang de siens couler abondamment, mais les haines des uns envers les autres remonter à la surface. Les guerres de frontières entre européens paraissent irréelles et futiles pour un français confronté au Grand Remplacement, mais elles sont l’occasion de rappeler que le nationalisme classique de type “XIXème siècle” est l’une des pires idéologies que l’on puisse produire. Dans une Europe de l’Est dépourvue de cette maladie, l’identitarisme européen serait naturellement présent et vécu au quotidien dans la tranquillité, comme c’est[…]

Lire l'article

Les Occidentaux pris dans la tenaille universaliste. Entre l’enclume des institutions, et le marteau de la déconstruction.

Ces dernières années, un débat est né au sein des pays occidentaux, un affrontement idéologique d’une rare violence qui occupe une place de plus en plus importante dans le débat public. En France, ce débat se matérialise par une lutte entre le camp dit de l’universalisme, et celui du décolonialisme. Aux Etats-Unis, ces deux adversaires seront appelés légèrement différemment, avec une lutte entre le nationalisme civique et le courant des “wokes”. Pourtant, malgré la virulence du combat idéologique entre ces deux ennemis déclarés, il semble de plus en plus que nous ne soyons pas en face d’une différence de nature[…]

Lire l'article

Billet du 13/10/2021 – Le rêve identitaire (II)

Il y a parfois des artistes qui peuvent nous subjuguer complètement. Et nous laisser un gout d’hypnose pendant plusieurs jours après avoir vu leur performance. Pour moi, ce genre d’artistes se comptent sur les doigts d’une main. La danseuse française des milieux extrêmes, Jeanne Morel, fait partie des rares. Lorsque je la vois danser avec sa grâce incroyable en apesanteur, elle m’inspire une image très forte de l’avenir de la civilisation occidentale. La science, la technologie, au service du rêve, de la beauté et de la grâce. J’aime cette manière dont elle habite l’Espace. Cet environnement hostile qui se laisse[…]

Lire l'article

Radicalité et modération – étude du cas Macron et Le Pen

Je ne suis pas expert en campagnes électorales loin de là, mais je vais quand même essayé de donner mon avis sur le problème de l’extrême droite en période d’élections, et spécialement celui du RN en ce moment. Son problème semble résider dans le mauvais dosage de la radicalité et la modération. Souvent, il est fait l’erreur que ces deux concepts seraient contradictoires. Mais en vérité, dans la rhétorique et le débat public en général, ces deux concepts ne s’opposent pas mais se complètent. Une vraie dédiabolisation ne peut en vérité pas se faire sans une proportion de radicalité. Le[…]

Lire l'article

Suis-je universaliste ou bien racialiste?

Le racialisme et l’universalisme, deux termes qui depuis quelques années deviennent de plus en plus dominants dans les médias et sur les réseaux sociaux. C’est le cas en France, mais aussi aux Etats-Unis où le débat est sensiblement le même, avec l’universalisme qui prendra davantage le nom de patriotisme. Souvent, on choisira de se déclarer d’un camp ou de l’autre, deux extrêmes, pour tirer le débat public dans la direction qui nous semble la bonne. Pourtant, faire l’effort de se situer concrètement sur cet axe, semble salutaire pour avoir une idée concrète de la vision politique qu’il faudrait porter. Faut-il[…]

Lire l'article